Make your own free website on Tripod.com

List Of Contents | Contents of Henri III et sa Cour by Alexandre Dumas
< < Previous Page     Next Page > >

l'‚t‚...Mettez-vous donc en campagne de cette chaleur-l…,...avec cent
cinquante livres de fer sur le corps!...pour revenir hƒl‚ comme un
Andalou...

SAINT-LUC

Ce serait un mauvais tour … te faire, Joyeuse...

JOYEUSE

Je l'avoue; j'ai plus peur d'un coup de soleil que d'un coup
d'‚p‚e...et, si je le pouvais, je me battrais toujours, comme Bussy
d'Amboise l'a fait dans son dernier duel, au clair de la lune...

SAINT-LUC

Quelqu'un a-t-il de ses nouvelles?

D'EPERNON

Il est toujours dans l'Anjou, prŠs de Monsieur...C'est encore un
ennemi de moins pour le guisard.

JOYEUSE

A propos de guisard, Saint-M‚grin, sais-tu ce qu'en dit la mar‚chale
de Retz?  Elle dit qu'auprŠs du duc de Guise, tous les princes
paraissent peuple.

SAINT-MEGRIN

Guise!...toujours Guise!...Vive Dieu!...que l'occasion se pr‚sente
(tirant son poignard et coupant son gant en morceaux), et, de par
saint Paul de Bordeaux! je veux hacher tous ces petits princes
lorrains comme ce gant.

JOYEUSE

Bravo, Saint-M‚grin!...Vrai-Dieu! je le hais autant que toi.

SAINT-MEGRIN

Autant que moi!  Mal‚diction! si cela est possible; je donnerais mon
titre de comte pour sentir, cinq minutes seulement, son ‚p‚e contre
la mienne...Cela viendra peut-ˆtre...

DU HALDE

Messieurs, messieurs, voil… Bussy...

SAINT-MEGRIN

Comment! Bussy d'Amboise?...

SCENE II

LES MEMES, BUSSY D'AMBOISE

BUSSY D'AMBOISE

Eh! oui, messieurs, lui-mˆme, en personne...Aux amis,
salut...Bonjour, Saint-M‚grin...

SAINT-MEGRIN

Et nous qui te croyions … cent lieues d'ici.

BUSSY D'AMBOISE

J'y ‚tais, il y a trois jours...Aujourd'hui, me voil….

JOYEUSE

Ah! ah!...vous ˆtes donc raccommod‚s?...Il voulait te tuer avec
Qu‚lus...Il n'y a pas de sa faute, si le coup n'a pas r‚ussi...

BUSSY D'AMBOISE

Oui, pour la dame de Sauve...Mais, depuis, nous avons mesur‚ nos
‚p‚es, et elles se sont trouv‚es de la mˆme longueur...

SAINT-LUC

A propos de la dame de Sauve, on dit que, pour qu'elle soit plus s–re
de ta fid‚lit‚, tu lui ‚cris avec ton sang, comme Henri III ‚crivait
de Pologne … la belle Ren‚e de Chateauneuf...Sans doute elle ‚tait
pr‚venue de ton arriv‚e, elle...

BUSSY D'AMBOISE

Non.  Nous voyageons incognito...Mais je n'ai pas voulu passer si
prŠs de vous, sans venir vous demander s'il n'y avait pas quelqu'un
de vous qui e–t besoin d'un second...

SAINT-MEGRIN

Cela se pourra faire, si tu ne nous quittes pas trop t“t.

BUSSY D'AMBOISE

Tˆte-Dieu!...le cas ‚ch‚ant, je suis homme … retarder mon
d‚part;...ainsi ne te gˆne pas.  Il y a si longtemps que cela ne
m'est arriv‚...c'est tout au plus si, en province, on trouve … se
battre une fois par semaine...Heureusement que j'avais l…, sous la
main, mon ami Saint-Phal; nous nous sommes battus trois fois, parce
qu'il soutenait avoir vu des X sur les boutons d'un habit, o— je
crois qu'il y avait des Y...

SAINT-MEGRIN

Bah! pas possible...

BUSSY D'AMBOISE

Parole d'honneur!  Crillon ‚tait mon second...

JOYEUSE

Et qui avait raison?

BUSSY D'AMBOISE

Nous n'en savons rien encore:  la quatriŠme rencontre en
d‚cidera...Mais que vois-je donc l…-bas?  Les pages d'Antraguet!...Je
croyais que, depuis la mort de Qu‚lus...

SAINT-LUC

Le duc de Guise a sollicit‚ sa grƒce.

BUSSY D'AMBOISE

Ah! oui, sollicit‚,...j'entends...Il est donc toujours insolent,
notre beau cousin de Guise?...

SAINT-MEGRIN

Pas encore assez...

D'EPERNON

Vrai-Dieu! tu es difficile...Je suis s–r qu'au fond du coeur, le roi
n'est pas de ton avis.

SAINT-MEGRIN

Qu'il dise donc un mot...

D'EPERNON

Ah! vois-tu, c'est qu'il est trop occup‚ dans ce moment, il apprend
le latin.

SAINT-MEGRIN

Tˆte-Dieu! qu'a-t-il besoin de latin pour parler … des Fran‡ais?
Qu'il dise seulement:  ®A moi, ma brave noblesse!¯ et un millier
d'‚p‚es qui coupent bien, sortiront des fourreaux o— elles se
rouillent.  N'a-t-il plus dans la poitrine le mˆme coeur qui battait
… Jarnac et … Moncontour, ou ses gants parfum‚s ont-ils amolli ses
mains, au point qu'elles ne puissent plus serrer la garde d'une ‚p‚e?

D'EPERNON

Silence, Saint-M‚grin!...le voil…...

UN PAGE, entrant

Le roi!...

BUSSY D'AMBOISE

Je vais me tenir un peu … l'‚cart...Je ne me montrerai que s'il est
de bonne humeur...

UN SECOND PAGE

Le roi!  (Tout le monde se lŠve et se groupe)

UN TROISIEME PAGE

Le roi!


SCENE III

LES MEMES, HENRI, puis CATHERINE

HENRI

Salut, messieurs, salut...Villequier, qu'on pr‚vienne madame ma mŠre
de mon retour, et qu'on s'informe si l'on a apport‚ mon nouvel habit
d'amazone...Ah! dites … la reine que je passerai chez elle, afin de
fixer le jour de notre d‚part pour Chartres; car vous savez,
Messieurs, que la reine et moi faisons un pŠlerinage … Notre-Dame de
Chartres, afin d'obtenir du ciel ce qu'il nous a refus‚ jusqu'…
pr‚sent, un h‚ritier de notre couronne.  Ceux qui voudront nous
suivre seront les bienvenus.

SAINT-MEGRIN

Sire, si, au lieu d'un pŠlerinage … Notre-Dame de Chartres, vous
ordonniez une campagne dans l'Anjou...si vos gentilshommes ‚taient
revˆtus de cuirasses au lieu de cilices, et portaient des ‚p‚es en
guise de cierges, Votre Majest‚ ne manquerait pas de p‚nitents, et
vous me verriez au premier rang, sire, duss‚-je faire la moiti‚ de la
route pieds nus sur des charbons ardents.

HENRI

Chaque chose aura son tour, mon enfant.  Nous ne resterons pas en
arriŠre dŠs qu'il le faudra; mais, en ce moment, grƒce … Dieu, notre
beau royaume de France est en paix, et le temps ne nous manque pas
pour nous occuper de nos d‚votions.  Mais que vois-je! vous … ma
cour, seigneur de Bussy?  (A Catherine de M‚dicis qui entre) Venez,
ma mŠre, venez:  vous allez avoir des nouvelles de votre fils
bien-aim‚, qui, s'il e–t ‚t‚ frŠre soumis et sujet respectueux,
n'aurait jamais d– quitter notre cour...

CATHERINE

Il y revient, peut-ˆtre, mon fils...

HENRI, s'asseyant

C'est ce que nous allons savoir...Asseyez-vous, ma mŠre...Approchez,
seigneur de Bussy...O— avez-vous quitt‚ notre frŠre?

BUSSY D'AMBOISE

A Paris, sire.

HENRI

A Paris!...Serait-il dans notre bonne ville de Paris?

BUSSY D'AMBOISE

Non; mais il y est pass‚ cette nuit.

HENRI

Et il se rend?...

BUSSY D'AMBOISE

Dans la Flandre...

HENRI

Vous l'entendez, ma mŠre.  Nous allons sans doute avoir dans notre
famille un duc de Brabant.  Et pourquoi a-t-il pass‚ si prŠs de nous,
sans venir nous pr‚senter son hommage de fid‚lit‚, comme … son aŒn‚
et … son roi?...

BUSSY D'AMBOISE

Sire,...il connaŒt la grande amiti‚ que lui porte Votre Majest‚, et
il a craint qu'une fois rentr‚ au Louvre, vous ne l'en laissiez plus
sortir.

HENRI

Et il a raison, monsieur; mais, en ce moment, l'absence de son bon
serviteur et de sa fidŠle ‚p‚e doit lui faire faute; car peut-ˆtre
bient“t compte-t-il se servir contre nous de l'un et de l'autre.
Arrangez-vous donc, seigneur de Bussy, pour le rejoindre au plus
vite, et pour nous quitter au plus t“t.  (Un Page entre) Eh bien,
qu'y a-t-il?

CATHERINE

Mon fils, c'est sans doute Antraguet qui profite de la permission que
vous lui avez volontairement accord‚e de reparaŒtre en votre royale
pr‚sence...

HENRI

Oui, oui, volontairement!...Le meurtrier!...Ma mŠre, mon cousin de
Guise m'impose un grand sacrifice; mais pour mes p‚ch‚s, Dieu veut
qu'il soit complet.  (Au Page) Parlez.

LE PAGE

Charles Balzac d'Entragues, baron de Dunes, comte de Graville,
ex-lieutenant g‚n‚ral au gouvernement d'Orl‚ans, demande … d‚poser
aux pieds de Votre Majest‚ l'hommage de sa fid‚lit‚ et de son
respect.

HENRI

Oui, oui;...tout … l'heure nous recevrons notre sujet fidŠle et
respectueux; mais, auparavant, je veux me s‚parer de tous ce qui
pourrait me rappeler cet affreux duel...Tiens, Joyeuse, tiens!...(Il
tire de sa poitrine une espŠce de sachet) Voil… les pendants
d'oreilles de Qu‚lus; porte-les en m‚moire de notre ami
commun...D'Epernon, voici la chaŒne d'or de Maugiron...Saint-M‚grin,
je te donnerai l'‚p‚e de Schomberg; elle ‚tait bien pesante pour un
bras de dix-huit ans!...qu'elle te d‚fende mieux que lui, en pareille
circonstance.  Et maintenant, messieurs, faites comme moi, ne les
oubliez pas dans vos priŠres.

          Que Dieu re‡oive en son giron
          Qu‚lus, Schomberg et Maugiron.

Restez autour de moi, mes amis, et asseyez-vous...Faites entrer...(A
la vue d'Antraguet, il prend dans sa bourse un flacon qu'il respire)
Approchez ici, baron, et fl‚chissez le genou...Charles Balzac
d'Entragues, nous vous avons accord‚ la faveur de notre pr‚sence
royale, au milieu de notre cour, pour vous rendre, l… o— nous vous
les avions “t‚s, vos dignit‚s et vos titres...Relevez-vous, baron de
Dunes, comte de Graville, gouverneur g‚n‚ral de notre province
d'Orl‚ans, et reprenez prŠs de notre personne royale les fonctions
que vous y remplissiez autrefois...Relevez-vous.

D'ENTRAGUES

Non, sire,...je ne me relŠverai pas, que Votre Majest‚ n'ait reconnu
publiquement que ma conduite, dans ce funeste duel, a ‚t‚ celle d'un
loyal et honorable cavalier.

HENRI

Oui,...nous le reconnaissons, car c'est la v‚rit‚...Mais vous avez
port‚ des coups bien malheureux!...

D'ENTRAGUES

Et maintenant, sire, votre main … baiser, comme gage de pardon et
d'oubli.

HENRI

Non, non, monsieur, ne l'esp‚rez pas.

CATHERINE

Mon fils, que faites-vous?

HENRI

Non, madame, non...J'ai pu lui pardonner, comme chr‚tien, le mal
qu'il m'a fait; mais je ne l'oublierai de ma vie.

D'ENTRAGUES

Sire,...j'appelle le temps … mon secours; peut-ˆtre ma fid‚lit‚ et ma
soumission finiront-elles par fl‚chir le courroux de Votre Majest‚.

HENRI

C'est possible.  Mais votre gouvernement doit avoit besoin de votre
pr‚sence; il en est priv‚ depuis longtemps, baron de Dunes, et le
bien de nos fidŠles sujets pourraient en souffrir...Qui fait ce
bruit?

D'EPERNON

Ce sont ceux de Guise...

HENRI

Notre beau cousin de Lorraine ne profite pas du privilŠge qu'ont les
princes souverains de paraŒtre devant nous sans ˆtre annonc‚s...Ses
pages ont toujours soin de faire assez de bruit pour que son arriv‚e

< < Previous Page     Next Page > >



Other sites:

db3nf.com screen-capture.net floresca.net simonova.net flora-source.com flora-source.com sourcecentral.com sourcecentral.com geocities.com