Make your own free website on Tripod.com

List Of Contents | Contents of Henri III et sa Cour by Alexandre Dumas
< < Previous Page     Next Page > >


LE DUC DE GUISE

Et la liste?...

CRUCE

La voici...Faites-en des bourres, monsieur le duc, et plus t“t que
plus tard.

LE DUC DE GUISE

Cela viendra, mon brave, cela viendra.

CRUCE

Dieu le veuille!...Ah! ah! voil… les camarades.

(Entrent Bussy-Leclerc, La Chapelle-Marteau et Brigard)

LE DUC DE GUISE

Eh bien, messieurs, la r‚colte a-t-elle ‚t‚ bonne?

BUSSY-LECLERC

Pas mauvaise; deux ou trois cents signatures, pour ma part; des
avocats, des procureurs.

CRUCE

Et toi, mon petit Brigard, as-tu fait marcher les boutiquiers?

BRIGARD

Ils ont tous sign‚.

CRUCE, lui frappant sur l'‚paule

Vive Dieu! monsieur le duc, voil… un z‚l‚.  Tous ceux de l'Union
peuvent se pr‚senter … sa boutique, au coin de la rue
Aubry-le-Boucher; ils y auront un rabais de trente deniers par livre
sur tout ce qu'ils achŠteront.

LE DUC DE GUISE

Et vous, monsieur Marteau?

LA CHAPELLE-MARTEAU

J'ai ‚t‚ moins heureux, monseigneur...Les maŒtres des comptes ont
peur, et M. le pr‚sident de Thou n'a sign‚ qu'avec restriction.

LE DUC DE GUISE

Il a donc ses fleurs de lis bien avant dans le coeur, votre pr‚sident
de Thou?...Est-ce qu'il n'a pas vu que l'on promet ob‚issance au roi
et … sa famille?

LA CHAPELLE-MARTEAU

Oui; mais on se r‚unit sans sa permission.

LE DUC DE GUISE

Il a raison, M. de Thou...Je me rendrai demain au lever de Sa
Majest‚, messieurs...Mon premier soin aurait d– ˆtre d'obtenir la
sanction du roi, il n'aurait pas os‚ me la refuser...Mais, Dieu
merci! il n'est point encore trop tard.  Demain, je mettrai sous les
yeux de Henri de Valois la situation de son royaume; je me ferai
l'interprˆte de ses sujets m‚contents.  Il a d‚j… reconnu tacitement
la Ligue; je veux qu'il lui nomme publiquement un chef.

LA CHAPELLE-MARTEAU

Prenez garde, monseigneur! il n'y a pas loin du bassinet … la mŠche
d'un pistolet, et quelque nouveau Poltrot...

LE DUC DE GUISE

Il n'oserait!...D'ailleurs, j'irai arm‚.

CRUCE

Que Dieu soit pour vous et la bonne cause!...Cela fait, monseigneur,
je crois qu'il sera temps de vous d‚cider.

LE DUC DE GUISE

Oh! ma d‚cision est prise depuis longtemps; ce que je ne d‚cide pas
en une heure, je ne le d‚ciderai de ma vie.

CRUCE

Oui,...et, avec votre prudence, toute votre vie ne suffira peut-ˆtre
pas … ex‚cuter ce que vous aurez d‚cid‚ en un quart d'heure...

LE DUC DE GUISE

Monsieur Cruc‚, dans un projet comme le n“tre, le temps est l'alli‚
le plus s–r.

CRUCE

Tˆte-Dieu!...vous avez le temps d'attendre, vous; mais, moi, je suis
press‚; et puisque tout le monde signe...

LE DUC DE GUISE

Oui...Et les douze mille hommes, tant Suisses que reŒtres, que Sa
Majest‚ vient de faire entrer dans sa bonne ville de Paris...ont-ils
sign‚?...Chacun d'eux porte une arquebuse orn‚e d'une belle et bonne
mŠche, monsieur Cruc‚; sans compter les fauconneaux de la
Bastille...Fiez-vous-en … moi pour marquer le jour; et, quand il sera
venu...

BUSSY-LECLERC

Eh bien, que ferons-nous au Valois?

LE DUC DE GUISE

Ce que lui promettait hier madame de Montpensier, en me montrant une
paire de ciseaux:  une troisiŠme couronne.

BUSSY-LECLERC

Ainsi soit-il!...n'est-ce pas, mon vieux sorcier? car je pr‚sume que
tu es de notre avis, puisque tu ne dis rien...

RUGGIERI

J'attendais l'occasion favorable de vous pr‚senter une petite
requˆte.

BUSSY-LECLERC

Laquelle?

RUGGIERI, lui donnant le billet de d'Epernon

La voici...

BUSSY-LECLERC

Comment! un bon du d'Epernon...sur moi?  C'est une plaisanterie.

RUGGIERI

Il a dit que, si vous n'y faisiez pas honneur, il irait vous trouver,
et le ferait acquitter lui-mˆme...

BUSSY-LECLERC

Qu'il vienne, morbleu!...a-t-il oubli‚ qu'avant d'ˆtre procureur,
j'ai ‚t‚ maŒtre d'armes au r‚giment de Lorraine?...Je crois que le
cher favori est jaloux des statues qui ornent les tombeaux de Qu‚lus
et de Maugiron?  Eh bien, qu'… cela ne tienne:  nous le ferons
tailler en marbre … son tour.

LE DUC DE GUISE

Gardez-vous-en bien, maŒtre Bussy!  Je ne voudrais pas, pour
vingt-cinq de mes amis, ne pas avoir un tel ennemi...Son insolence
recrute pour nous...Donne-moi ce billet, Ruggieri.  Dix ‚cus noble
rose, c'est cent vingt livres tournois...Les voici.

BUSSY-LECLERC

Que faites-vous donc, monseigneur?...

LE DUC DE GUISE

Soyez tranquille; quand le moment de r‚gler nos comptes sera arriv‚,
je m'arrangerai de maniŠre qu'il ne reste pas mon d‚biteur...Mais il
se fait tard...A demain soir, messieurs.  Les portes de l'h“tel de
Guise seront ouvertes … tous nos amis; madame de Montpensier en fera
les honneurs; et seront doublement bien re‡us par elle ceux qui
viendront avec la double croix!  Ruggieri, reconduis ces messieurs.
Ainsi, c'est dit; … demain soir, … l'h“tel de Guise.

CRUCE

Oui, monseigneur...(Ils sortent)

SCENE VIII

LE DUC DE GUISE, seul

Il s'assied sur le sofa o— la duchesse a oubli‚ son mouchoir.

Par saint Henri de Lorraine! c'est un rude m‚tier que celui que j'ai
entrepris...Ces gens-l… croient qu'on arrive au tr“ne de France comme
… un b‚n‚fice de province.  Le duc de Guise roi de France! c'est un
beau rˆve...Cela sera pourtant; mais, auparavant, que de rivaux …
combattre!  Le duc d'Anjou, d'abord;...c'est le moins … craindre; il
est ha‹ ‚galement du peuple et de la noblesse, et on le d‚clarerait
facilement h‚r‚tique et inhabile … succ‚der...Mais, … son d‚faut
l'Espagnol n'est-il pas l… pour r‚clamer, … titre de beau-frŠre,
l'h‚ritage du Valois?...Le duc de Savoie, son oncle par alliance,
voudra ‚lever des pr‚tentions.  Un duc de Lorraine a ‚pous‚ sa
soeur...Peut-ˆtre y aurait-il un moyen:  ce serait de faire passer la
couronne de France sur la tˆte du vieux cardinal de Bourbon, et de le
forcer … me reconnaŒtre comme h‚ritier...J'y songerai...Que de
peines! de tourments!...pour qu'… la fin peut-ˆtre la balle d'un
pistolet ou la lame d'un poignard...Ah!  (Il laisse !  tomber sa main
avec d‚couragement; elle se pose sur le mouchoir oubli‚ par la
duchesse.) Qu'est cela?...Mille damnations! ce mouchoir appartient …
la duchesse de Guise! voil… les armes r‚unies de ClŠves et de
Lorraine...Elle serait venue ici!...Saint-M‚grin!...O Mayenne!
Mayenne! tu ne t'‚tais donc pas tromp‚! et lui...lui...(Appelant)
Saint-Paul!  (Son ‚cuyer entre) Je vais...Saint-Paul! qu'on me
cherche les mˆmes hommes qu'ont assassin‚ Dugast.

ACTE DEUXIEME

Une salle du Louvre.--A gauche, deux fauteuils et quelques tabourets
pr‚par‚s pour le roi, la reine mŠre et les courtisans.  Joyeuse est
couch‚ dans l'un de ces fauteuils, et Saint-M‚grin, debout, appuy‚
sur le dossier de l'autre.  Du c“t‚ oppos‚, d'Epernon est assis … une
table sur laquelle est pos‚ un ‚chiquier.  Au fond, Saint-Luc fait
des armes avec du Halde.  Chacun d'eux a prŠs de lui un page … ses
couleurs.

SCENE PREMIERE

JOYEUSE, SAINT-MEGRIN, D'EPERNON, SAINT-LUC, DU HALDE, Pages

D'EPERNON

Messieurs, qui de vous fait ma partie d'‚checs, en attendant le
retour du roi?  Saint-M‚grin, ta revanche?

SAINT-MEGRIN

Non, je suis distrait aujourd'hui.

JOYEUSE

Oh! d‚cid‚ment, c'est la pr‚diction de l'astrologue...Vrai Dieu!
c'est un v‚ritable sorcier.  Sais-tu bien qu'il avait pr‚dit … Dugast
qu'il n'avait plus que quelques jours … vivre, quand la reine
Marguerite l'a fait assassiner?  Je parie que c'est un horoscope du
mˆme genre qui occupe Saint-M‚grin, et que quelque grande dame dont
il est amoureux...

SAINT-MEGRIN, l'interrompant vivement

Mais toi-mˆme, Joyeuse, que ne fais-tu la partie de d'Epernon?

JOYEUSE

Non, merci.

D'EPERNON

Est-ce que tu veux r‚fl‚chir aussi, toi?

JOYEUSE

C'est, au contraire, pour ne pas ˆtre oblig‚ de r‚fl‚chir.

SAINT-LUC

Eh bien, veux-tu faire des armes avec moi, vicomte?

JOYEUSE

C'est trop fatigant, et puis tu n'es pas de ma force.  Fais une
oeuvre charitable, tire d'Epernon d'embarras...

SAINT-LUC

Soit.

JOYEUSE, tirant un bilboquet de son escarcelle

Vive Dieu! messieurs, voil… un jeu...Celui-l… ne fatigue ni le corps
ni l'esprit...Sais-tu bien que cette nouvelle invention a eu un
succŠs prodigieux chez la pr‚sidente?  A propos, tu n'y ‚tais pas,
Saint-Luc; qu'es-tu donc devenu?

SAINT-LUC

J'ai ‚t‚ voir les Gelosi; tu sais, ces com‚diens italiens qui ont
obtenu la permission de repr‚senter des mystŠres … l'h“tel de
Bourbon.

JOYEUSE

Ah! oui,...moyennant quatre sous par personne.

SAINT-LUC

Et puis, en passant...Un instant, d'Epernon, je n'ai pas jou‚.

JOYEUSE

Et puis, en passant?...

SAINT-LUC

O—?

JOYEUSE

En passant, disais-tu?

SAINT-LUC

Oui...Je me suis arrˆt‚ en face de Nesle, pour y voir poser la
premiŠre pierre d'un pont qu'on appellera le pont Neuf.

D'EPERNON

C'est Ducerceau qui l'a entrepris...On dit que le roi va lui accorder
des lettres de noblesse.

JOYEUSE

Et justice sera faite...Sais-tu bien qu'il m'‚pargnera au moins six
cents pas, toutes les fois que je voudrais aller … l'Ecole
Saint-Germain?  (Il laisse tomber son bilboquet, et appelle son page,
qui est … l'autre bout de la salle) Bertrand, mon bilboquet...

SAINT-LUC

Messieurs, grande r‚forme!  Ce matin, madame de Sauve m'a dit en
confidence que le roi avait abandonn‚ les fraises gaudronn‚es pour
prendre les collets renvers‚s … l'italienne.

D'EPERNON

Eh! que ne nous disais-tu pas cela!...Nous serons en retard d'un
jour...Tiens, Saint-M‚grin le savait, lui...(A son page) Que je
trouve demain un collet renvers‚ au lieu de cette fraise...

SAINT-LUC, riant

Ah! ah!...tu te souviens que le roi t'a exil‚ quinze jours, parce
qu'il manquait un bouton … ton pourpoint...

JOYEUSE

Eh bien, moi, je vais te rendre nouvelle pour nouvelle. Antraguet
rentre aujourd'hui en grƒce.

SAINT-LUC

Vrai?...

JOYEUSE

Oui, il est d‚cid‚ment guisard...C'est le Balafr‚ qui a exig‚ du roi
qu'il lui rendŒt son commandement...Depuis quelque temps, le roi fait
tout ce qu'il veut.

D'EPERNON

C'est qu'il a besoin de lui...Il paraŒt que le B‚arnais est en
campagne, le harnais sur le dos...

JOYEUSE

Vous verrez que ce damn‚ d'h‚r‚tique nous fera battre pendant

< < Previous Page     Next Page > >



Other sites:

db3nf.com screen-capture.net floresca.net simonova.net flora-source.com flora-source.com sourcecentral.com sourcecentral.com geocities.com