Make your own free website on Tripod.com

List Of Contents | Contents of Henri III et sa Cour by Alexandre Dumas
< < Previous Page     Next Page > >

RUGGIERI

Ainsi, ma fille, vous avez consenti … lui d‚couvrir le secret de
cette alc“ve.

CATHERINE

Elle dort.  Je l'ai invit‚e … prendre avec moi une tasse de cette
liqueur que l'on tire de fŠves arabes que vous avez rapport‚es de vos
voyages, et j'y ai mˆl‚ quelques gouttes du narcotique que je vous
avais demand‚ pour cet usage.

RUGGIERI

Son sommeil a d– ˆtre profond; car la vertu de cette liqueur est
souveraine.

CATHERINE

Oui...Et vous pourrez la tirer de ce sommeil … votre volont‚?

RUGGIERI

A l'instant, si vous le voulez.

CATHERINE

Gardez-vous en bien!

RUGGIERI

Je crois vous avoir dit aussi qu'… son r‚veil toutes ses id‚es
seraient quelque temps confuses, et que sa m‚moire ne reviendrait
qu'… mesure que les objets frapperaient les yeux.

CATHERINE

Oui...tant mieux! elle sera moins … mˆme de se rendre compte de votre
magie...Quant … Saint-M‚grin, il est, commes tous ces jeunes gens,
superstitieux et cr‚dule:  il aime, il croira...D'ailleurs, vous ne
lui laisserez pas le temps de se reconnaŒtre.  Vous devez avoir un
moyen d'ouvrir cette alc“ve, sans quitter cette chambre?

RUGGIERI

Il ne faut qu'appuyer sur un ressort cach‚ dans les ornements de ce
miroir magique.  (Il appuie sur le ressort, et la porte de l'alc“ve
se lŠve … moiti‚)

CATHERINE

Votre adresse fera le reste, mon pŠre, et je m'en rapporte …
vous...Quelle heure comptez-vous?...

RUGGIERI

Je ne puis vous le dire...La pr‚sence de Votre Majest‚ m'a fait
oublier de retourner ce sablier, et il faudrait appeler quelqu'un.

CATHERINE

C'est inutile; ils ne doivent pas tarder; voil…
l'important...Seulement, mon pŠre, je ferai venir d'Italie une
horloge;...je la ferai venir pour vous...Ou plut“t, ‚crivez vous-mˆme
… Florence et demandez-la, quelque prix qu'elle co–te.

RUGGIERI

Votre Majest‚ comble tous mes d‚sirs...Depuis longtemps, j'en eusse
achet‚ une, si le prix exorbitant qu'il faut y mettre...

CATHERINE

Pourquoi ne pas vous adresser … moi, mon pŠre?...Par Notre-Dame! il
ferait beau voir que je laissasse manquer d'argent un savant tel que
vous...Non...Venez demain, soit au Louvre, soit … notre h“tel de
Soissons, et un bon de notre royale main, sur le surintendant de nos
finances, vous prouvera que nous ne sommes ni oublieuse ni ingrate.
Dieu soit avec vous, mon pŠre!  (Elle remet son masque et sort par la
porte secrŠte)

SCENE II

RUGGIERI, LA DUCHESSE DE GUISE, endormie

RUGGIERI

Oui, j'irai te rappeler ta promesse...Ce n'est qu'… prix d'or que je
puis me procurer ces manuscrits pr‚cieux qui me sont si
n‚cessaires...(Ecoutant) On frappe...Ce sont eux.  (Il va refermer la
porte de l'alc“ve)

D'EPERNON, derriŠre le th‚ƒtre

Hol…! h‚!

RUGGIERI

On y va, mes gentilshommes, on y va.


SCENE III

RUGGIERI, D'EPERNON, SAINT-MEGRIN, JOYEUSE

D'EPERNON, … Joyeuse, qui entre appuy‚ sur une sarbacane et sur le
bras de Saint-M‚grin

Allons, allons, courage, Joyeuse!  Voil… enfin notre sorcier...Vive
Dieu! mon pŠre, il faut avoir des jambes de chamois et des yeux de
chat-huant pour arriver jusqu'… vous.

RUGGIERI

L'aigle bƒtit son aire … la cime des rochers pour y voir de plus loin.

JOYEUSE, s'‚tendant dans un fauteuil

Oui; mais on voit clair pour y arriver, au moins.

SAINT-MEGRIN

Allons, allons, messieurs, il est probable que le savant Ruggieri ne
comptait pas sur notre visite.  Sans cela, nous aurions trouv‚
l'antichambre mieux ‚clair‚e...

RUGGIERI

Vous vous trompez, comte de Saint-M‚grin.  Je vous attendais...

D'EPERNON

Tu lui avais donc ‚crit?

SAINT-MEGRIN

Non, sur mon ƒme; je n'en ai parl‚ … personne...

D'EPERNON, … Joyeuse

Et toi?

JOYEUSE

Moi?  Tu sais que je n'‚cris que quand j'y suis forc‚...Cela me fatigue.

RUGGIERI

Je vous attendais, messieurs, et je m'occupais de vous.

SAINT-MEGRIN

En ce cas, tu sais ce qui nous amŠne.

RUGGIERI

Oui.

(D'Epernon et Saint-M‚grin se rapprochent de lui.  Joyeuse se
rapproche aussi, mais sans se lever de son fauteuil)

D'EPERNON

Alors toutes tes sorcelleries sont faites d'avances; nous pouvons
t'interroger, tu vas nous r‚pondre?

RUGGIERI

Oui...

JOYEUSE

Un instant, tˆte-Dieu!...(Tirant … lui Ruggieri) Venez ici, mon
pŠre...On dit que vous ˆtes en commerce avec Satan...Si cela ‚tait,
si cet entretien avec vous pouvait compromettre notre
salut,...j'espŠre que vous y regarderiez … deux fois, avant de damner
trois gentilshommes des premiŠres maisons de France?

D'EPERNON

Joyeuse a raison, et nous sommes trop bons chr‚tiens!...

RUGGIERI

Rassurez-vous, messieurs, je suis aussi bon chr‚tien que vous.

D'EPERNON

Puisque tu nous assures que ta sorcellerie n'a rien de commun avec
l'enfer, eh bien, voyons, que te faut-il, ma tˆte ou ma main?...

RUGGIERI

Ni l'une ni l'autre; ces formalit‚s sont bonnes pour le vulgaire;
mais, toi, jeune homme, tu es plac‚ assez au-dessus de lui pour que
ce soit dans un astre brillant entre tous les astres que je lise ta
destin‚e...Nogaret de la Valette, baron d'Epernon...

D'EPERNON

Comment! tu me connais aussi, moi?...Au fait, il n'y a rien l…
d'‚tonnant...Je suis devenu si populaire!

RUGGIERI, reprenant

Nogaret de la Valette, baron d'Epernon, ta faveur pass‚e n'est rien
auprŠs de ce que sera ta faveur future.

D'EPERNON

Vive Dieu! mon pŠre, et comment irai-je plus loin?...Le roi m'appelle
son fils.

RUGGIERI

Ce titre, son amiti‚ seule te le donne, et l'amiti‚ des rois est
inconstante...Il t'appellera son frŠre, et les liens du sang le lui
commanderont.

D'EPERNON

Comment! tu connais le projet du mariage...?

RUGGIERI

Elle est belle, la princesse Christine!  Heureux sera celui qui la
poss‚dera!

D'EPERNON

Mais qui a pu t'apprendre?...

RUGGIERI

Ne t'ai-je pas dit, jeune homme, que ton astre ‚tait brillant entre
tous les astres?...Et maintenant … vous, Anne d'Arques, vicomte de
Joyeuse; … vous que le roi appelle aussi son enfant.

JOYEUSE

Eh bien; mon pŠre, puisque vous lisez si bien dans le ciel, vous
devez y voir tout le d‚sir que j'ai de rester dans cet excellent
fauteuil, si toutefois cela ne nuit pas … mon horoscope...Non?  Eh
bien, allez, je vous ‚coute.

RUGGIERI

Jeune homme, as-tu song‚ quelquefois, dans tes rˆves d'ambition, que
la vicomte de Joyeuse p–t ˆtre ‚rig‚e en duch‚;...que le titre de
pair qu'on y joindrait te donnerait le pas sur tous les pairs de
France, except‚ les princes du sang royal, et ceux des maisons
souveraines de Savoie, Lorraine et ClŠves?...Oui...Eh bien, tu n'as
fait que pressentir la moiti‚ de ta fortune...Salut … l'‚poux de
Marguerite de Vaudemont, soeur de la reine!...Salut au grand amiral
du royaume de France!...

JOYEUSE, se levant vivement

Avec l'aide de Dieu et de mon ‚p‚e, mon pŠre, nous y arriverons.
(Lui donnant sa bourse) Tenez, c'est bien mal r‚compenser la
pr‚diction de si hautes destin‚es; mais c'est tout ce que j'ai sur
moi.

D'EPERNON

De par Dieu! tu m'y fais penser, et moi qui oubliais...(Il fouille …
son escarcelle) Eh bien, des drag‚es … sarbacane, voil… tout...Je ne
pensais plus que j'avais perdu … la prime jusqu'… mon dernier
philippus...Je ne sais ce que devient ce maudit argent; il faut qu'il
soit tr‚pass‚...Vive Dieu!  Saint-M‚grin, toi qui es ami de Ronsard,
tu devrais bien le charger de faire son ‚pitaphe...

SAINT-MEGRIN

Il est enterr‚ dans les poches de ces coquins de ligueurs...Je crois
qu'il n'y a plus guŠre que l… qu'on puisse trouver les ‚cus … la rose
et les doublons d'Espagne...Cependant il m'en reste encore
quelques-uns, et si tu veux...

D'EPERNON, riant

Non, non, garde-les pour acheter de l'ell‚bore; car il faut que vous
sachiez, mon pŠre, que, depuis quelque temps, notre camarade
Saint-M‚grin est fou...Seulement, sa folie n'est pas
gaie...Cependant, il vient de me donner une bonne id‚e...Il faut que
je vous fasse payer mon horoscope par un ligueur...Voyons, sur lequel
vais-je vous donne un bon?...Aide-moi, duc de Joyeuse.  Ce titre
sonne bien, n'est-ce pas?  Voyons, cherche...

JOYEUSE

Que dis-tu de notre maŒtre des comptes, La Chapelle-Marteau?...

D'EPERNON

Insolvable...En huit jours, il ‚puiserait les tr‚sors de Philippe II.

SAINT-MEGRIN

Et le petit Brigard?...

D'EPERNON

Bah!...un pr‚vot de boutiquiers! il offrirait de s'acquitter en
cannelle et en herbe … la reine.

RUGGIERI

Thomas Cruc‚?...

D'EPERNON

Si je vous prenais au mot, mon pŠre, vos ‚paules pourraient garder
pendant quelque temps rancune … votre langue...Il n'est pas endurant.

JOYEUSE

Eh bien, Bussy Leclerc?

D'EPERNON

Vive Dieu....un procureur...Tu es de bon conseil, Joyeuse...(A
Ruggieri) Tiens, voil… un bon de dix ‚cus noble rose.  Fais bien
attention que la noble rose n'est pas d‚mon‚tis‚e comme l'‚cu sol et
le ducat polonais, et qu'elle vaut douze livres.  Va chez ce coquin
de ligueur de la part de d'Epernon et fais-toi payer; s'il refuse,
dis-lui que j'irai moi-mˆme avec vingt-cinq gentilshommes et dix ou
douze pages...

SAINT-MEGRIN

Allons, maintenant que ton compte est r‚gl‚, je te rappellerai qu'on
doit nous attendre au Louvre...Il faut rentrer, messieurs; partons!

JOYEUSE

Tu as raison; nous ne trouverions plus de chaises … porteurs.

RUGGIERI, arrˆtant Saint-M‚grin

Comment! jeune homme, tu t'‚loignes sans me consulter!...

SAINT-MEGRIN

Je ne suis pas ambitieux, mon pŠre; que pourriez-vous me promettre?

RUGGIERI

Tu n'es pas ambitieux!...Ce n'est pas en amour du moins.

SAINT-MEGRIN

Que dites-vous, mon pŠre!  Parlez bas!

RUGGIERI

Tu n'es pas ambitieux, jeune homme, et, pour devenir la dame de tes
pens‚es, il a fallu qu'une femme r‚unit dans son blason les armes de
deux maisons souveraines, surmont‚es d'une couronne ducale...

SAINT-MEGRIN

Plus bas, mon pŠre, plus bas!

RUGGIERI

Eh bien, doutes-tu encore de la science?

SAINT-MEGRIN

Non...

RUGGIERI

Veux-tu partir encore sans me consulter?

SAINT-MEGRIN

Je le devrais, peut-ˆtre...

RUGGIERI

J'ai cependant bien des r‚v‚lations … te faire.

SAINT-MEGRIN

Qu'elles viennent du ciel ou de l'enfer, je les entendrai...Joyeuse,

< < Previous Page     Next Page > >



Other sites:

db3nf.com screen-capture.net floresca.net simonova.net flora-source.com flora-source.com sourcecentral.com sourcecentral.com geocities.com