Make your own free website on Tripod.com

List Of Contents | Contents of Henri III et sa Cour by Alexandre Dumas
< < Previous Page     Next Page > >

Crois-tu qu'il dorme, lui?...ou, s'il dort, que rˆve-t-il?  Qu'il
commande insolemment sur le tr“ne de France, et que moi...moi, son
roi...je prie humblement dans un cloŒtre...Un roi ne dort pas,
Saint-M‚grin.  (Appelant)  Du Halde! donne-nous ces ‚p‚es.

SAINT-MEGRIN

L'heure s'envole; elle m'attend.  (Haut)  Sire, il m'est impossible;
vous m'avez rappel‚ des devoirs sacr‚s, il faut que je les
accomplisse.

HENRI

Eh bien, ‚coute, demain... (L'heure sonne)  Attends, c'est minuit je
crois?

SAINT-MEGRIN

Oui, sire, c'est minuit.

HENRI

Chaque fois que sonne cette heure, je prie Dieu de b‚nir le jour o—
je vais entrer...Il faut que je te quitte; mais viens me trouver
demain avant le combat.  Du Halde, porte ces ‚p‚es dans ma chambre.

SAINT-MEGRIN

J'irai, sire, j'irai.

HENRI

Bien, je compte sur toi.

SAINT-MEGRIN

Maintenant, je puis me retirer.  Votre Majest‚ est satisfaite.

HENRI

Oui, le roi est si content, que l'ami veut faire quelque chose pour
toi...Tiens, voici un talisman sur lequel Ruggieri a prononc‚ des
charmes; celui qui le porte ne peut mourir, ni par le fer, ni par le
feu.  Je te le prˆte; tu me le rendras, au moins, aprŠs le combat?

SAINT-MEGRIN

Oui, sire...

HENRI

Adieu, Saint-M‚grin.

SAINT-MEGRIN

Adieu, sire, adieu!... (Le roi sort)


SCENE VIII
SAINT-MEGRIN, GEORGES

SAINT-MEGRIN

Je suis seul, enfin.  (Appelant)  Georges!...Ah! te voil…...Mon
costume...Bien...Aide-moi!...Aide-moi!...

GEORGES

Vous allez sortir...Voulez-vous que je fasse venir une chaise …
porteurs?

SAINT-MEGRIN

Non...

GEORGES

Le temps est … l'orage.

SAINT-MEGRIN

Oui.  (Allant … la fenˆtre, avec un rire convulsif)  Il n'y aura
bient“t plus une ‚toile au ciel...

GEORGES

Et vous allez sortir … pied?

SAINT-MEGRIN

Oui, … pied...

GEORGES

Sans armes?...

SAINT-MEGRIN

J'ai mon ‚p‚e et mon poignard, cela suffit...Cependant, donne-moi
l'‚p‚e de Schomberg; elle est plus forte. (A part)  Je vais la voir;
encore un instant et je suis … ses pieds.

GEORGES

La voici...Voulez-vous que je vous accompagne?

SAINT-MEGRIN

Non.  Il faut que je sorte seul.

GEORGES

A minuit pass‚!...que dirait votre mŠre si elle savait?

SAINT-MEGRIN

Ma mŠre!...oui, oui, tu as raison...L'orage s'‚tend...Ma pauvre
mŠre!...je voudrais bien la revoir,...ne f–t-ce qu'un instant.
Ecoute:  tu lui donneras cette chaŒne (coupant une boucle de ses
cheveux avec son poignard), ces cheveux, demain, si tu ne me vois
pas, entends-tu?

GEORGES

Et pourquoi, pourquoi?...

SAINT-MEGRIN

Tu ne sais pas, tu ne sais pas...Donne-moi mon manteau...

GEORGES

Mon maŒtre,...mon jeune maŒtre,...ne sortez pas, au nom du ciel!...la
nuit sera terrible.

SAINT-MEGRIN

Oui, peut-ˆtre terrible... (A part) n'importe, il le faut, elle
m'attend; j'ai tard‚ beaucoup...Mal‚diction! s'il ‚tait trop tard...

GEORGES

Au nom du ciel, laissez-moi vous suivre.

SAINT-MEGRIN, avec colŠre

Reste, je te l'ordonne.

GEORGES

Mon maŒtre!

SAINT-MEGRIN, lui tendant la main

Non! embrasse-moi...Adieu...N'oublie pas ma mŠre.


ACTE CINQUIEME
Le salon dans lequel la duchesse de Guise est enferm‚e

SCENE PREMIERE
LA DUCHESSE DE GUISE, seule

Elle a encore sur la tˆte les fleurs dont elle ‚tait par‚e au
troisiŠme acte; elle ‚coute sonner l'heure

Minuit et demi...Avec quelle lenteur l'heure se traŒne...Oh! s'il
pouvait m'aimer assez peu pour ne pas venir...Jusqu'… une heure du
matin, les portes de l'h“tel resteront ouvertes; d‚j… j'y ai vu
entrer les ligueurs qui doivent s'y r‚unir.  Sans doute, il n'‚tait
pas avec eux.  Encore une demi-heure d'angoisses et de tourments...
et, depuis deux heures que je suis enferm‚e dans cette chambre, je
n'ai fait qu'‚couter si je n'entendais point le bruit de ses pas.
J'ai voulu prier;...prier!... (Ecoutant en se rapprochant de la
porte) Ah! mon Dieu!  Non...non...ce n'est pas encore lui...  (Allant
… la fenˆtre)  Si cette nuit ‚tait moins sombre, je pourrais
l'apercevoir, et, par quelque signe, peut-ˆtre, l'avertir du danger;
mais nul espoir!...La porte de l'h“tel se referme!...il est sauv‚!
pour cette nuit du moins...Quelque obstacle l'aura arrˆt‚ loin de
moi.  Arthur n'aura pu le trouver; et peut-ˆtre, demain, sera-t-il
quelque moyen de lui faire connaŒtre le piŠge o— on voulait
l'attirer.  Oh! oui, j'en trouverai...je... (Ecoutant)  J'ai cru
entendre.  (S'approchant de la porte)  Des pas, encore!  Sont-ce ceux
de M. de Guise?...Non, non,...On monte; on s'arrˆte.  Ah! on se
rapproche...On vient!  (Avec effroi) N'entrez pas! n'entrez pas!
fuyez!  Fuir, et comment?  C'‚tait derriŠre lui que la porte s'‚tait
referm‚e.  Ah! mon Dieu! plus d'espoir!

(La porte s'ouvre; elle recule … mesure que Saint-M‚grin s'avance)


SCENE II

LA DUCHESSE DE GUISE, SAINT-MEGRIN

SAINT-MEGRIN

Je ne m'‚tais donc pas tromp‚; c'‚tait votre voix que j'avais
entendue; elle m'a guid‚!

LA DUCHESSE DE GUISE

Ma voix! ma voix! elle vous disait de fuir.

SAINT-MEGRIN

Que j'‚tais insens‚! je ne pouvais croire … tant de bonheur!

LA DUCHESSE DE GUISE

Cette porte est encore ouverte! fuyez, monsieur le comte, fuyez!

SAINT-MEGRIN

Ouverte! oui...Imprudent que je suis!  (Il la referme)

LA DUCHESSE DE GUISE

Monsieur le comte, ‚coutez-moi!

SAINT-MEGRIN

Oh! oui, oui! parle! j'ai besoin de t'entendre, pour croire … ma
f‚licit‚.

LA DUCHESSE DE GUISE

Fuyez, fuyez! la mort est l…!...des assassins!

SAINT-MEGRIN

Que dites-vous! quels sont ces mots de mort et d'assassins?

LA DUCHESSE DE GUISE

Oh! ‚coutez-moi,...‚coutez-moi...Au nom du ciel! sortez de ce d‚lire
insens‚...Il y va de la vie, vous dis-je! ils vous ont attir‚ dans un
piŠge infernal; ils veulent vous assassiner.

SAINT-MEGRIN

M'assassiner! cette lettre n'‚tait donc pas de vous?

LA DUCHESSE DE GUISE

Elle ‚tait de moi; mais la violence, la torture...Voyez! (Elle lui
montre son bras)  Voyez...

SAINT-MEGRIN

Ah!

LA DUCHESSE DE GUISE

C'est moi qui ai ‚crit ce billet;...mais c'est le duc qui l'a dict‚.

SAINT-MEGRIN, le d‚chirant

Le duc! et j'ai pu croire?...Non, non, je ne l'ai pas cru un seul
instant.  Mon Dieu! mon Dieu! mon Dieu! elle ne m'aime pas!

LA DUCHESSE DE GUISE

Maintenant que vous savez tout, fuyez, fuyez! je vous l'ai dit, il y
va de la vie.

SAINT-MEGRIN

Elle ne m'aime pas...

(Il met sa main dans sa poitrine, et la meurtrit)

LA DUCHESSE DE GUISE

Oh mon Dieu! mon Dieu!

SAINT-MEGRIN, riant

C'est ma vie, dites-vous, qu'ils veulent?  Eh bien, je vais la leur
porter, mais sans rien conserver de vous! tenez, voil… ce bouquet,
que mon existence a failli payer.  D'un mot, vous m'avez d‚tach‚ de
la vie, comme ces fleurs de leur tige...Adieu! adieu! pour jamais!
(Il veut rouvrir la porte)  Cette porte est renferm‚e.

LA DUCHESSE DE GUISE

C'est lui! il sait d‚j… que vous ˆtes ici.

SAINT-MEGRIN

Ah! qu'il vienne! qu'il vienne!  Henri! n'auras-tu de courage que
pour meurtrir les bras d'une femme?...Ah! viens! viens!

LA DUCHESSE DE GUISE

Ne l'appelez pas! ne l'appelez pas! il doit venir!...

SAINT-MEGRIN

Que vous importe? je vous suis indiff‚rent.  Ah! la piti‚! oui...

LA DUCHESSE DE GUISE

Mais, si vous m'aidiez, peut-ˆtre pourriez-vous fuir.

SAINT-MEGRIN

Moi, fuir! et pourquoi? ma mort et ma vie ne sont-elles pas des
‚v‚nements ‚galement ‚trangers dans votre existence?...Fuir! et
fuirais-je aussi votre indiff‚rence, votre haine peut-ˆtre?

LA DUCHESSE DE GUISE

Mon indiff‚rence! ma haine! ah! pl–t au ciel!...

SAINT-MEGRIN

Pl–t au ciel! dis-tu?  Un mot, un mot encore, et je t'ob‚irai
aveuglement...Dis; ma mort doit-elle ˆtre pour toi plus affreuse que
l'assassinat d'un homme?

LA DUCHESSE DE GUISE

Grand Dieu! il le demande...Oh! oui, oui.

SAINT-MEGRIN

Tu ne me trompes pas! je te rends grƒce!  Tu parlais de fuir! de
moyens!  Quels sont-ils?  Fuir, moi, fuir devant le duc de Guise?...
Jamais!...

LA DUCHESSE DE GUISE

Ce n'est pas devant le duc de Guise que vous fuiriez, c'est devant
des assassins.  Retenu dans une autre partie de l'h“tel, par cette
r‚union de ligueurs, il a voulu s'assurer qu'une fois ici, vous ne
sauriez lui ‚chapper.  Si nous pouvions seulement fermer cette porte,
nous aurions encore quelques instants; mais la barre en a ‚t‚
enlev‚e; une seconde clef est entre ses mains (cherchant), et
l'autre...

SAINT-MEGRIN

N'est-ce que cela?  Attendez. (Il brise la pointe de son poignard
dans la serrure)  Maintenant, cette porte ne s'ouvrira plus qu'on ne
l'enfonce.

LA DUCHESSE DE GUISE

Bien! bien! cherchons un moyen, une issue...Mes id‚es se heurtent! ma
tˆte se brise!...

SAINT-MEGRIN, s'‚lan‡ant vers la fenˆtre

Cette fenˆtre...

LA DUCHESSE DE GUISE

Gardez-vous-en bien! vous vous tueriez!

SAINT-MEGRIN

Me tuer sans vengeance!  Vous avez raison; je les attendrai.

LA DUCHESSE DE GUISE

O mon Dieu! mon Dieu! secourez-nous!  Oh! toutes les mesures de
vengeance ne sont que trop bien prises...Et c'est moi, moi qui n'ai
pas pu souffrir... (Tombant … genoux)  Comte, au nom du ciel! votre
pardon (se relevant), ou plut“t, non, non, ne me pardonnez pas...et,
si vous mourez, je mourrai avec vous.  (Elle tombe dans un fauteuil)

SAINT-MEGRIN, … ses pieds

Eh bien, rends-moi donc la mort plus douce.  Dis, dis-moi que tu
m'aimes...C'est un pied dans la tombe que je t'en conjure.  Je ne
suis plus pour toi qu'un mourant.  Les pr‚jug‚s du monde
disparaissent, les liens de la soci‚t‚ se brisent devant l'agonie.
Entoure mes derniers moments des f‚licit‚s du ciel...Ah! dis, dis-moi
que je suis aim‚.

LA DUCHESSE DE GUISE

Eh bien, oui, je vous aime! et depuis longtemps.  Que de combats je
me suis livr‚s pour fuir vos yeux, pour m'‚loigner de votre voix!
Vos regards, vos paroles me poursuivaient partout.  Non! pour nous,
la soci‚t‚ n'a plus de liens, le monde n'a plus de pr‚jug‚s...
Ecoute-moi donc:  oui, oui, je t'aime...Ici, dans cette mˆme chambre,
que de fois j'ai fui un monde que ton absence d‚peuplait pour moi!
que de fois je suis venue m'isoler avec mon amour et mes pleurs!  Et,

< < Previous Page     Next Page > >



Other sites:

db3nf.com screen-capture.net floresca.net simonova.net flora-source.com flora-source.com sourcecentral.com sourcecentral.com geocities.com