Make your own free website on Tripod.com

List Of Contents | Contents of Henri III et sa Cour by Alexandre Dumas
< < Previous Page     Next Page > >

ne nous manque plus que notre beau cousin de Guise...

CATHERINE, entrant

Il ne se fera pas attendre, mon fils; j'ai aper‡u ses pages dans
l'antichambre.

HENRI

Ils seront les bienvenus, ma mŠre.  Messieurs, prenez vos places.
D'Epernon, la tienne est devant cette table; c'est toi qui seras
notre secr‚taire, en l'absence de Morvilliers...

CATHERINE

Surtout, sire...

HENRI

Soyez tranquille, ma mŠre, soyez tranquille, vous avez ma parole.


SCENE VI
LES MEMES, LE DUC DE GUISE

HENRI

Entrez, mon beau cousin, entrez.  Nous avions song‚ d'abord … faire
dresser, nous-mˆme, l'acte de reconnaissance que nous avions promis;
mais nous avons pens‚, depuis, que celui que M. d'HumiŠres a fait
signer aux nobles de P‚ronne et de la Picardie serait ce qu'il y
aurait de mieux.  Quant … celui de nomination du chef, un article au
bas du premier suffira, et d‚j… vous avez sans doute quelques id‚es
pour sa r‚daction?

LE DUC DE GUISE

Oui, sire, je m'en suis occup‚.  J'ai voulu ‚pargner … Votre Majest‚
la peine...l'ennui.

HENRI

Vous ˆtes bien aimable, mon cousin; veuillez donner cet acte … M. le
baron d'Epernon:  lisez-le-nous … haute et intelligible voix, baron.
Or, ‚coutez, messieurs.

D'EPERNON, lisant

®Association faite entre les princes, seigneurs, gentilshommes et
autres, tant de l'‚tat ‚ccl‚siastique que de la noblesse de Picardie.
PremiŠrement...¯

HENRI

Attends, d'Epernon.  Messieurs, nous connaissons tous cet acte, dont
je vous ai montr‚ copie; il est donc inutile de lire les dix-huit
articles dont il se compose:  passez … la fin; et vous, monsieur le
duc, approchez et dictez vous-mˆme.  R‚fl‚chissez qu'il s'agit de
nommer un chef … une grande association!  Il faut donc que ce chef
ait de grands pouvoirs...Enfin, mon beau cousin, faites comme pour
vous.

LE DUC DE GUISE

Je vous remercie de votre confiance, sire, vous serez content.

SAINT-MEGRIN

Que faites-vous, sire?...

HENRI

Laisse-moi.

LE DUC DE GUISE, dictant

®I§ L'homme que Sa Majest‚ honorera de son choix devra ˆtre issu
d'une maison souveraine, digne de l'amour et de la confiance des
Fran‡ais par sa conduite pass‚e et sa foi … la religion catholique.
2§ Le titre de lieutenant g‚n‚ral du royaume de France lui sera
octroy‚, et les troupes seront mises … sa disposition.  3§ Comme ses
actions auront pour but le plus grand bien de la cause, il ne devra
en rendre compte qu'… Dieu et … sa conscience.¯

HENRI

TrŠs-bien.

SAINT-MEGRIN

Bien!...Et vous pouvez approuver de semblables conditions, sire!...
revˆtir un homme d'une pareille puissance!

HENRI

Silence!

JOYEUSE

Mais, sire...

HENRI

Silence, messieurs! nous d‚sirons, entendez-vous nous d‚sirons
positivement que, quel que soit le choix que nous allons faire, il
vous soit agr‚able.  Mon cousin, donnez-leur donc, en bon et loyal
sujet, un exemple de soumission.  Vous ˆtes le premier de mon royaume
aprŠs moi, mon beau cousin, et dans ce cas surtout, vous ˆtes
interess‚ … ce qu'on m'ob‚isse...

LE DUC DE GUISE

Sire, je reconnais d'avance pour chef de la Sainte-Union celui que
vous allez d‚signer, et je regarderai comme rebelle quiconque osera
braver ses ordres.

HENRI

C'est bien, monsieur le duc.  Ecris, d'Epernon.  (Se levant devant
son tr“ne)  ®Nous, Henri de Valois, par la grƒce de Dieu, roi de
France et de Pologne, approuvons, par le pr‚sent acte r‚dig‚ par
notre f‚al et aim‚ cousin Henri de Lorraine, duc de Guise,
l'association connue sous le nom de la Sainte-Union...et, de notre
autorit‚, nous nous en d‚clarons le chef.¯

LE DUC DE GUISE

Comment!...

HENRI

®En foi de quoi, nous l'avons fait revˆtir de notre sceau royal
(descendant du tr“ne et prenant la plume), et l'avons sign‚ de notre
main.  Henri de Valois.¯  (Passant la plume au duc de Guise)  A vous,
mon cousin; … vous qui ˆtes le premier du royaume, aprŠs moi...Eh
bien, vous h‚sitez?  Croyez-vous que le nom de Henri de Valois et les
trois fleurs de lis de France ne figurent pas aussi dignement au bas
de cet acte que le nom de Henri de Guise et les trois merlettes de
Lorraine?  Par la mort-Dieu!  vous vouliez un homme que poss‚dƒt
l'amour des Fran‡ais...Est-ce que nous ne sommes pas aim‚, monsieur
le duc?  R‚pondez d'aprŠs votre coeur.  Vous vouliez un homme d'une
haute noblesse; je me crois aussi bon gentilhomme que qui que ce soit
ici.  Signez donc, monsieur le duc, signez; car vous avez dit
vous-mˆme que quiconque ne signerait pas, serait un rebelle.

LE DUC DE GUISE, … Catherine … part

O Catherine, Catherine!

HENRI, indiquant la place o— Guise doit signer

L…, monsieur le duc, au-dessous de moi.

JOYEUSE

Vive-Dieu! je ne m'attendais pas … celle-l….  (Tendant la main pour
prendre la plume)  AprŠs vous, monsieur de Guise.

HENRI

Oui, messieurs, signez, signez tous.  D'Epernon, tu veilleras … ce
que des copies de cet acte soient envoy‚es dans toutes les provinces
de notre royaume.

D'EPERNON

Oui, sire.

SAINT-PAUL, … demi-voix, au duc de Guise

Nous n'avons pas ‚t‚ heureux, monsieur le duc, dans notre premiŠre
entreprise.

LE DUC DE GUISE, de mˆme, … Saint-Paul

La fortune nous doit un d‚dommagement; la seconde r‚ussira.  Mayenne
est arriv‚.  Vous prendrez ses ordres.

HENRI

Messieurs, nous vous demandons bien pardon de cette longue s‚ance;
cela n'a pas ‚t‚ tout … fait aussi amusant qu'un bal masqu‚; mais
prenez-vous-en … notre beau cousin de Guise; c'est lui qui nous y a
forc‚.  Adieu, monsieur le duc, adieu.  Veillez toujours sur les
besoins de l'Etat, en bon et fidŠle sujet, comme vous venez de le
faire, et n'oubliez pas que quiconque n'ob‚ira pas au chef que j'ai
nomm‚ sera d‚clar‚ coupable de haute trahison.  Sur ce, je vous
abandonne … la garde de Dieu, messieurs.  Reste, Saint-M‚grin...
Etes-vous contente de moi, ma mŠre?

CATHERINE

Oui, mon fils; mais n'oubliez pas que c'est moi...

HENRI

Non, non, ma mŠre; d'ailleurs, vous vous chargeriez de m'en faire
souvenir,...n'est-ce pas?

SAINT-MEGRIN, … part

Elle m'attend, et le roi m'a dit de rester.  (Tous sortent sauf Henri
et Saint-M‚grin)

SCENE VII
HENRI, SAINT-MEGRIN

HENRI

Eh bien, Saint-M‚grin, j'ai profit‚, je l'espŠre, de tes conseils;
j'ai d‚tr“n‚ mon cousin de Guise, et me voil… roi des ligueurs, … sa
place.

SAINT-MEGRIN

Puissiez-vous ne pas vous en repentir, sire! mais cette id‚e n'est
pas de vous.  J'y ai reconnu...

HENRI

Eh bien, quoi?...Parle...

SAINT-MEGRIN

La politique cauteleuse de votre mŠre...Elle croit avoir tout gagn‚,
lorsqu'elle a gagn‚ du temps.  Je me doutais qu'elle machinait
quelque chose contre le duc de Guise...Je l'avais entendue, en lui
parlant, l'appeler son ami.  Quant … vous, sire, c'est … regret que
je vous ai vu signer cet acte.  Vous ‚tiez roi, vous n'ˆtes plus
qu'un chef de parti.

HENRI

Et que fallait-il donc faire?

SAINT-MEGRIN

Repousser la politique florentine, et agir franchement.

HENRI

De quelle maniŠre?

SAINT-MEGRIN

En roi...Vive-Dieu! les preuves de la rebellion de M. le duc de Guise
ne vous auraient pas manqu‚.

HENRI

Je les avais.

SAINT-MEGRIN

Il fallait donc vous en servir et le faire juger.

HENRI

Les parlements sont pour lui.

SAINT-MEGRIN

Il fallait imposer aux parlements la puissance de votre volont‚.  La
Bastille a de bonnes murailles, de larges foss‚s, un gouverneur
fidŠle; et M. de Guise, en s'y rendant, n'aurait eu qu'… suivre les
traces des mar‚chaux de Montmorency et de Coss‚.

HENRI

Mon ami, il n'y a pas de murailles assez solides pour enfermer un tel
prisonnier...Je ne connais qu'un cercueil de plomb et un tombeau de
marbre qui puissent m'en r‚pondre...Mets-le seulement en ‚tat d'y
entrer, Saint-M‚grin,...et je me charge de faire fondre l'un et
d'‚lever l'autre.

SAINT-MEGRIN

Et, cela ‚tant, sire, il sera puni, il est vrai, mais non pas comme
il l'aura m‚rit‚.

HENRI

Peu m'importe la diff‚rence des moyens, quand le r‚sultat est le
mˆme...J'espˆre, Saint-M‚grin, que tu n'as rien n‚glig‚ pour te
pr‚parer … ce combat.

SAINT-MEGRIN

Non sire; mais je n'ai pas encore eu le temps d'accomplir mes devoirs
religieux.

HENRI

Comment, tu n'en as pas eu le temps?...As-tu donc oubli‚ le duel de
Jarnac et de la Chataigneraie?...Il avait ‚t‚ fix‚ … quinze jours de
celui du d‚fi...Eh bien, ces quinze jours, Jarnac les a pass‚s en
priŠres, tandis que Chataigneraie courait de plaisirs en plaisirs,
sans penser autrement … Dieu...Aussi, Dieu l'a puni, Saint-M‚grin.

SAINT-MEGRIN

Sire, mon intention est d'accomplir tous mes devoirs de chr‚tien;
mais, auparavant, il en est d'autres qui m'appellent...Permettez...

HENRI

Comment, d'autres?

SAINT-MEGRIN

Sire, ma vie est entre les mains de Dieu...et, s'il a d‚cide ma mort,
sa volont‚ soit faite!

HENRI

Eh!...que dites-vous l…...Votre existence vous appartient-elle,
monsieur, pour en faire si peu de cas?...Non, par la mort-Dieu! elle
est … nous qui sommes votre roi et votre ami.  Quand il s'agira de
vos affaires, vous vous laisserez tuer, si tel est votre bon plaisir;
mais, quand il s'agira des n“tres, monsieur le comte, nous vous
prions d'y regarder … deux fois.

SAINT-MEGRIN

Vrai-Dieu! sire, je ferai de mon mieux; soyez tranquille.

HENRI

Tu feras de ton mieux?...Ce n'est point assez:  fais-lui jurer qu'il
n'a ni plastron, ni talisman, ni armes cach‚es; et, quand il l'aura
fait, alors rappelle toute ta force, tout ton courage; pousse
vivement … lui.

SAINT-MEGRIN

Oui, sire.

HENRI

Une fois d‚livr‚ de lui, vois-tu, nous ne sommes plus deux en France,
je suis vraiment roi,...vraiment libre...Ma mŠre va ˆtre fiŠre du
conseil qu'elle m'a donn‚; car, tu avais raison, il vient d'elle, et
il faudra que je le paye en ob‚issance...

SAINT-MEGRIN

Sire, Dieu et mon ‚p‚e me seront en aide.

HENRI

Ton ‚p‚e, je veux en juger par moi-mˆme... (Il appelle) Du Halde!
apporte des ‚pe‚s ‚mouss‚es.

SAINT-MEGRIN

Sire, est-ce … une pareille heure, quand Votre Majest‚ doit avoir
besoin de repos?...

HENRI

Du repos!...du repos!...Ils sont tous … me parler de repos!...

< < Previous Page     Next Page > >



Other sites:

db3nf.com screen-capture.net floresca.net simonova.net flora-source.com flora-source.com sourcecentral.com sourcecentral.com geocities.com