Make your own free website on Tripod.com

List Of Contents | Contents of Henri III et sa Cour by Alexandre Dumas
Next Page > >
par 
Alexandre Dumas (PŠre)

Text entered by Penelope Papangelis
Proofread by Maurice M. Mizrahi

PERSONNAGES

HENRI III, roi de France
CATHERINE DE MEDICIS, reine mŠre
HENRI DE LORRAINE, DUC DE GUISE
CATHERINE DE CLEVES, DUCHESSE DE GUISE
PAUL ESTUERT, COMTE DE SAINT-MEGRIN
NOGARET DE LA VALETTE, BARON D'EPERNON; ANNE D'ARQUES,      
  VICOMTE DE JOYEUSE (favoris du roi)
SAINT-LUC
BUSSY D'AMBOISE, favori du duc d'Anjou
BALZAC D'ENTRAGUES, plus souvent appel‚ ANTRAGUET
COME RUGGIERI, astrologue
SAINT-PAUL, aide de camp du duc de Guise
ARTHUR, page de madame la duchesse de Guise
BRIGARD, boutiquier
BUSSY-LECLERC, procureur; LA CHAPELLE-MARTEAU, maŒtre
     des comptes; CRUCE (ligueurs)
DU HALDE
GEORGES, domestique de Saint-M‚grin
MADAME DE COSSE; MARIE (femmes de madame la duchesse de Guise)
Un Page d'Antraguet

ACTE PREMIER

Un grand cabinet de travail chez C“me Ruggieri; quelques instruments
de physique et de chimie; une fenˆtre entr'ouverte au fond de
l'appartement, avec un t‚l‚scope.

SCENE PREMIERE

RUGGIERI, puis CATHERINE DE MEDICIS

RUGGIERI, appuy‚ sur son coude, un livre d'astrologie ouvert devant
lui; il y mesure des figures avec un compas; une lampe pos‚e sur une
table, … droite, ‚claire la scŠne.

Oui!...cette conjuration me paraŒt plus puissante et plus s–re.
(Regardant un sablier) Neuf heures bient“t...Qu'il me tarde d'ˆtre …
minuit pour en faire l'‚preuve?  R‚ussirai-je enfin? parviendrai-je …
‚voquer un de ces g‚nies que l'homme, dit-on, peut contraindre … lui
ob‚ir, quoiqu'ils soient plus puissants que lui?...Mais, si la chaŒne
des ˆtres cr‚‚s se brisait … l'homme!...(Catherine de M‚dicis entre
par une porte secrŠte; elle “te son demi-masque noir, tandis que
Ruggieri ouvre une autre volume, paraŒt comparer, et s'‚crie:) Le
doute partout!...

CATHERINE

Mon pŠre...(Le touchant) Mon pŠre!...

RUGGIERI

Qui?...Ah!  Votre Majest‚!...Comment, si tard, … neuf heures du soir,
vous hasarder dans cette rue de Grenelle, si d‚serte et si
dangereuse!

CATHERINE

Je ne viens point du Louvre, mon pŠre; je viens de l'h“tel de
Soissons, qui communique avec votre retraite par ce passage secret.

RUGGIERI

J'‚tais loin de m'attendre … l'honneur...

CATHERINE

Pardon, Ruggieri, si j'interromps vos doctes travaux; en toute autre
circonstance, je vous demanderais la permission d'y prendre
part...Mais ce soir...

RUGGIERI

Quelque malheur?

CATHERINE

Non; tous les malheurs sont encore dans l'avenir.  Vous-mˆme avez
tir‚ l'horoscope de ce mois de juillet, et le r‚sultat de vos calculs
a ‚t‚ qu'aucun malheur r‚el ne mena‡ait notre personne, ni celle de
notre auguste fils, pendant sa dur‚e...Nous sommes aujourd'hui au 20,
et rien n'a d‚menti votre pr‚diction.  Avec l'aide de Dieu, elle
s'accomplira tout entiŠre.

RUGGIERI

C'est donc un nouvel horoscope que vous d‚sirez, ma fille?  Si vous
voulez monter avec moi … la tour, vos connaissances en astronomie
sont assez grandes pour que vous puissiez suivre mes op‚rations et
les comprendre.  Les constellations sont brillantes.

CATHERINE

Non, Ruggieri; c'est sur la terre que mes yeux sont fix‚s maintenant.
Autour du soleil de la royaut‚ se meuvent aussi des astres brillants
et funestes; ce sont ceux-l… qu'avec votre aide, mon pŠre, je compte
parvenir … conjurer.

RUGGIERI

Commandez, ma fille; je suis prˆt … vous ob‚ir.

CATHERINE

Oui,...vous m'ˆtes tout d‚vou‚...Mais aussi ma protection, quoique
ignor‚e de tous, ne vous est pas inutile...Votre r‚putation vous a
fait bien des ennemis, mon pŠre...

RUGGIERI

Je le sais.

CATHERINE

La Mole, en expirant, a avou‚ que les figures de cire … la
ressemblance du roi, que l'on a trouv‚es sur l'autel, perc‚es d'un
poignard … la place du coeur, avaient ‚t‚ fournies par vous; et
peut-ˆtre les mˆmes juges qui l'ont condamn‚ trouveraient-ils, sous
les cendres chaudes encore de son b–cher, assez de feu pour allumer
celui de C“me Ruggieri.

RUGGIERI, avec crainte

Je le sais,...je le sais.

CATHERINE

Ne l'oubliez pas...Restez moi fidŠle...et, tant que le ciel laissera
… Catherine de M‚dicis existence et pouvoir, ne craignez rien.
Aidez-la donc … conserver l'un et l'autre.

RUGGIERI

Que puis-je faire pour Votre Majest‚?

CATHERINE

D'abord, mon pŠre, avez-vous sign‚ la Ligue, comme je vous avais
‚crit de le faire?

RUGGIERI

Oui, ma fille; la premiŠre r‚union des ligueurs doit mˆme avoir lieu
ici; car nul d'entre eux ne soup‡onne la haute protection dont
m'honore Votre Majest‚...Vous voyez que je vous ai comprise et que
j'ai ‚t‚ au del… de vos ordres.

CATHERINE

Et vous avez compris aussi que l'‚cho de leurs paroles devait
retentir dans mon cabinet, et non dans celui du roi?

RUGGIERI

Oui, oui...

CATHERINE

Et maintenant, mon pŠre, ‚coutez...Votre profonde retraite, vos
travaux scientifiques, vous laissent peu de temps pour suivre les
intrigues de la cour...Et, d'ailleurs, vos yeux, habitu‚s … lire dans
un ciel pur, perceraient mal l'atmosphŠre ‚paisse et trompeuse qui
l'environne.

RUGGIERI

Pardon, ma fille!...les bruits du monde arrivent parfois jusqu'ici:
je sais que le roi de Navarre et le duc d'Anjou ont fui la cour et se
sont retir‚s, l'un dans son royaume, l'autre dans son gouvernement.

CATHERINE

Qu'ils y restent; ils m'inquiŠtent moins en province qu'… Paris... Le
caractŠre franc du B‚arnais, le caractŠre irr‚solu du duc d'Anjou, ne
nous menacent point de grands dangers; c'est plus prŠs de nous que
sont nos ennemis...Vous avez entendu parler du duel sanglant qui a eu
lieu, le 27 avril dernier, prŠs la porte Saint-Antoine, entre six
jeunes gens de la cour; parmi les quatre qui ont ‚t‚ tu‚s, trois
‚taient les favoris du roi.

RUGGIERI

J'ai su sa douleur; j'ai vu les magnifiques tombeaux qu'il a fait
‚lever … Qu‚lus, Schomberg et Maugiron; car il leur portait une
grande amiti‚...Il avait promis, assure-t-on, cent mille livres aux
chirurgiens, en cas que Qu‚lus vŒnt en convalescence...Mais que
pouvait la science de la terre contre les dix-neuf coups d'‚p‚e qu'il
avait re‡us?...Antraguet, son meurtrier, a du moins ‚t‚ puni par
l'exil...

CATHERINE

Oui, mon pŠre...Mais cette douleur s'apaise d'autant plus vite,
qu'elle a ‚t‚ exag‚r‚e.  Qu‚lus, Schomberg et Maugiron ont ‚t‚
remplac‚s par d'Epernon, Joyeuse et Saint-M‚grin.  Antraguet
reparaŒtra demain … la cour; le duc de Guise l'exige, et Henri n'a
rien … refuser … son cousin de Guise.  Saint-M‚grin et lui sont mes
ennemis. Ce jeune gentilhomme bordelais m'inquiŠte.  Plus instruit,
moins frivole surtout que Joyeuse et d'Epernon, il a pris sur
l'esprit de Henri un ascendant qui m'effraye...Mon pŠre, il en ferait
un roi.

RUGGIERI

Et le duc de Guise?

CATHERINE

En ferait un moine, lui...Je ne veux ni l'un ni l'autre...Il me faut
un peu plus qu'un enfant, un peu moins qu'un homme...Aurais-je donc
abƒtardi son coeur … force de volupt‚s, ‚teint sa raison par des
pratiques superstitieuses, pour qu'un autre que moi s'emparƒt de son
esprit et le dirigeƒt … son gr‚?...Non; je lui ai donn‚ un caractŠre
factice, pour que ce caractŠre m'appartŒnt...Tous les calculs de ma
politique, toutes les ressources de mon imagination ont tendu l…...Il
fallait rester r‚gente de la France, quoique la France e–t un roi; il
fallait qu'on p–t dire un jour:  ®Henri III a regn‚ sous Catherine de
M‚dicis...¯  J'y ai r‚ussi jusqu'… pr‚sent...Mais ces deux hommes!...

RUGGIERI

Eh bien, Ren‚, votre valet de chambre, ne peut-il pr‚parer pour eux
des pommes de senteur, pareilles … celles que vous envoyƒtes … Jeanne
d'Albret, deux heures avant sa mort?...

CATHERINE

Non...Ils me sont n‚cessaires:  ils entretiennent dans l'ƒme du roi
cette irr‚solution qui fait ma force.  Je n'ai besoin que de jeter
d'autres passions au travers de leurs projets politiques, pour les en
distraire un instant; alors je me fais jour entre eux; j'arrive au
roi, que j'aurai isol‚ avec sa faiblesse, et je ressaisis ma
puissance...J'ai trouv‚ un moyen.  Le jeune Saint-M‚grin est amoureux
de la duchesse de Guise.

RUGGIERI

Et celle-ci?...

CATHERINE

L'aime aussi, mais sans se l'avouer encore … elle-mˆme,
peut-ˆtre...Elle est esclave de sa r‚putation de vertu...Ils en sont
… ce point o— il ne faut qu'une occasion, une rencontre, un
tˆte-…-tˆte, pour que l'intrigue se noue; elle-mˆme craint sa
faiblesse, car elle le fuit...Mon pŠre, ils se verront aujourd'hui;
ils se verront seuls.

RUGGIERI

O— se verront-ils?

CATHERINE

Ici...Hier, au cercle, j'ai entendu Joyeuse et d'Epernon lier, avec
Saint-M‚grin, la partie de venir faire tirer leur horoscope par
vous...Dites aux deux premiers ce que bon vous semblera sur leur
fortune future, que le roi veut porter … son comble, puisqu'il compte
en faire ses beaux-frŠres...Mais trouvez le moyen d'‚loigner ces
jeunes fous...Restez seul avec Saint-M‚grin; arrachez-lui l'aveu de
son amour; exaltez sa passion; dites-lui qu'il est aim‚, que grƒce …
votre art, vous pouvez le servir; offrez-lui un tˆte-…-tˆte.
(Montrant une alc“ve cach‚e dans la boiserie) La duchesse de Guise
est d‚j… l…, dans ce cabinet si bien cach‚ dans la boiserie, que vous
avez fait faire pour que je puisse voir et entendre au besoin, sans
ˆtre vue.  Par Notre-Dame! il nous a d‚j… ‚t‚ utile, … moi pour mes
exp‚riences politiques, et … vous pour vos magiques op‚rations.

RUGGIERI

Et comment l'avez-vous d‚termin‚e … venir?...

CATHERINE, ouvrant la porte du passage secret

Pensez-vous que j'aie consult‚ sa volont‚?

RUGGIERI

Vous l'avez donc fait entrer par la porte qui donne dans le passage
secret?

CATHERINE

Sans doute...

RUGGIERI

Et vous avez song‚ aux p‚rils auxquels vous exposiez Catherine de
ClŠves, votre filleule!...L'amour du Saint-M‚grin, la jalousie du duc
de Guise...

CATHERINE

Et c'est justement de cet amour et de cette jalousie que j'ai
besoin...M. de Guise irait trop loin, si nous ne l'arrˆtions pas.
Donnons-lui de l'occupation...D'ailleurs, vous connaissez ma maxime:

             Il faut tout tenter et faire,
             Pour son ennemi d‚faire.


Next Page > >



Other sites:

db3nf.com screen-capture.net floresca.net simonova.net flora-source.com flora-source.com sourcecentral.com sourcecentral.com geocities.com